Archives de catégorie : ÉSAD In&Out

Nuit des musées

Nuit des musées | Carte blanche à l’ÉSAD Orléans

Dans le cadre de la Nuit des musées, des étudiants de l’ÉSAD Orléans ont investi le Musée des Beaux-Arts le samedi 18 mai 2019.

De jeunes créateurs/artistes, futurs designers s’interrogent sur la place de la femme, le regard introspectif ou le corps mis à l’épreuve au travail. D’autres questionnent le pli dans le vêtement qui garde une trace de nous, cette maison qui nous habite ou encore ces mots qui chantent dans nos têtes.

Ces projets dialoguent, échangent, et s’inspirent de la collection du Musée des Beaux-Arts d’Orléans. Ils invitent à porter un autre regard sur les artistes qui les précèdent et à entrer en résonance avec notre actualité.

De la rue au musée, Pierre Allain, Lucie Bretonneau, Justine Boudot, Macha Dufour, Leslie Goriot, Cassandre Maret, Mathilde Morel, Daphné Paris, Lucie Sahuquet, Arielle Selvi et Magda Ziembowska scrutent nos gestes, nos mémoires et nos désirs. Ils nous montrent un peu demain.

Liste des projets

Lucie SAHUQUET inscrit au sol des cartels correspondant aux œuvres du musée. Le visiteur marche sur cette connaissance et repart avec une trace de celle-ci.

Justine BOUDOT & Magda ZIEMBOWSKA s’approprient des œuvres présentées au musée, par le dessin et l’écriture, et les replacent dans l’espace de la ville. La rue offre un nouveau contexte et une nouvelle lecture des œuvres exposées, et incite de nouveaux spectateurs à visiter le musée.

Macha DUFOUR réalise une performance mêlant vidéo et dessin. Elle replace les mouvements de sa performance plastique dans l’espace et le temps et porte un regard sur la mise à l’épreuve du corps par le travail, par sa fatigue et son épuisement dans la durée.

Mathilde MOREL réalise un dessin dans le blanc du papier pendant six heures. Des formes architecturales prennent place sous les traces noires du fusain.

Lucie BRETONNEAU questionne le regard porté au quotidien par l’artiste sur lui-même à travers une série d’autoportraits. Ces illustrations sont la représentation protocolaire d’un reflet perçu chaque jour dans une surface miroitante.

Pierre ALLAIN élève une sombre colonne constituée d’enveloppes transparentes empilées les unes sur les autres face à la toile d’Hantai. Chacune contient de la cendre de bois, un dessin et la graine d’une fleur : la Bignone Campsis-Radicans.

Leslie GORIOT questionne la résilience à travers une série de photographies mettant en scène le corps dans l’espace public et matérialisant ces sentiments invisibles, qui nous affectent tous en silence.

Cassandre MARET réalise une partition sonore et visuelle qui génère des mouvements et des déplacements emprunts du quotidien.

Daphné PARIS réalise un dispositif interactif mettant en jeu la lecture à haute voix. Lors de la lecture, une traduction visuelle s’affiche à l’écran par le biais d’une typographie qui réagit graphiquement à deux paramètres sonores : le volume et la fréquence de la voix.

Arielle SELVI réfléchit au pli comme une action qui porte la mémoire d’un geste quotidien, notamment au travers des différents tissus à usage unique présents dans nos vies.

___________________________________

Coordinatrice du projet :
Réjane Lhote, artiste plasticienne, enseignante en dessin/arts plastiques du premier cycle à l’ÉSAD Orléans.

Conception graphique :
Justine Boudot et Magda Ziembowska

 

Art Camp

ART CAMP

Cours d’été 2019

DATES
du lundi 26 août au dimanche 8 septembre 2019

LIEU
ÉSAD Orléans (14, rue Dupanloup ; 45000 Orléans)
et Hôtel Dupanloup, un bâtiment du 17e siècle (meublé par le Studio Makking & Bey)

Art Camp est un programme intensif spécialement conçu pour les étudiants internationaux intégrant une école publique d’art en France. Il a été conçu par les écoles du réseau Grand-Ouest :
École européenne supérieure d’art de Bretagne – Brest, Lorient, Quimper, Rennes
École nationale supérieure d’art de Bourges
École supérieure d’art et design Le Havre-Rouen
École supérieure d’art et de design d’Orléans
École supérieure d’art et de design Tours, Angers, Le Mans
école supérieure d’art & médias de Caen/Cherbourg

Avant la rentrée, améliorez vos connaissances en français tout en développant votre créativité !

PROGRAMME
• Cours intensifs de français (3h par jour) avec des professeurs de l’Institut de Français de l’Université d’Orléans (label Qualité FLE) à l’Hôtel Dupanloup
• Workshop (3h par jour) animés par des artistes français et des jeunes diplômés de l’ÉSAD Orléans
• Des visites culturelles en Région Centre‑Val de Loire (FRAC, Centre d’art d’Amilly, CCCOD à Tours, Bourges, etc.)
• Une journée au Festival international des Jardins de Chaumont-sur-Loire
• Une journée culturelle à Paris
• Deux semaines d’immersion dans une famille d’accueil française

Découvrez l’emploi du temps en détails ICI.

TARIF
Forfait tout compris de 600 euros comprenant les cours de français, les workshops, les visites culturelles, le logement en famille d’accueil et les repas.

INSCRIPTION
• Remplissez le formulaire d’inscription en ligne avant le 20 juin 2019.
• Envoyez un acompte de 320 euros à l’ÉSAD Orléans par virement bancaire, en précisant :
Domiciliation bancaire : Banque de France
Titulaire du compte : Trésorerie municipale Orléans Métropole
Objet du virement : ESAD23500 / ART CAMP / nom du participant
IBAN : FR61 3000 1006 15C4 5100 0000 056
BIC : BDFEFRPPCCT
• Envoyez votre preuve de paiement à l’adresse suivante : international@esad-orleans.fr
• Les 280 euros restants seront à payer directement à votre famille d’accueil

CONTACT
ÉSAD Orléans
14 rue Dupanloup | 45000 Orléans
+33 (0)2 38 79 22 37
international@esad-orleans.fr

Crédits photos : Hôtel Dupanloup / FRAC Centre / Centre d’art Les Tanneries

International week #2

IW.2 – April 1 > 5

INTERNATIONAL DESIGNERS, ARTISTS, TEACHERS AND LECTURERS, PARTICIPATE TO THE INTERNATIONAL WEEK.2 OF ESAD ORLEANS !

For the first edition, for a week, our students experimented the “LIVING Ensemble” topic with 12 invited workshop leaders and conference speakers coming mainly from our partner schools. The second edition was about “DESIGN Ensemble” and took place from 1 to 5 April 2019.

What’s IW?
It’s an intensive week during which our bachelor students switch to English and experiment with one of our guests. To have a closer idea of what it’s like, have a look below at last year’s program  as well as final presentations of the workshop results:

We hosted 12 workshop leaders to work with our students during an intensive week:

Mr Magnus Feil from Arizona State University, Tempe, USA
Mr Štěpán Grygar from University of West Bohemia, Pilsen, CZ
Mr Lahav Halevy from Bezalel Academy of Art and Design, Jerusalem, Israel
Mr Vahram Mkhitaryan from Academy of Fine Arts, Gdańsk, Poland
Mr Lee Paxman-Clarke from De Montfort University, Leicester, UK
Ms Eliza Proszczuk from Academy of Fine Arts, Warsaw, Poland
Mr Manuel Sesma Prieto from Universidad Complutense de Madrid, Spain
Mr Karl Stocker and Ms Sigrid Bürstmayr from FH Joanneum, Graz, Austria
Mr Daniel Utz from HfG Schwäbisch Gmünd, Germany
Ms Maja Wolna from University of Fine Arts, Poznań, Poland

Groupe “DESIGN Ensemble”
Jacqueline FEBVRE – Director / ÉSAD Orléans
Panni Demeter, Andrée Furey, Maurice Huvelin, Réjane Lhote, Uli Mesenheimer, Marion Quintin, Samuel Roux

Some pictures of last year International week :

Centenaire du Bauhaus

Conférence & Débats

À l’occasion du centenaire du Bauhaus, l’ÉSAD Orléans a reçu Pierre-Damien Huyghe le mercredi 6 mars 2019,  pour une conférence suivie d’un débat nourri par différentes interventions.

Pierre-Damien HUYGHE*, «entre économie et politique : bâtir»

Malgré une aventure courte et tourmentée (1919 à 1933 date de sa fermeture par les nazis), l’école du Bauhaus a marqué l’histoire de la création au XXe siècle. On sait combien le Bauhaus a été une institution créative. On sait aussi que son histoire a été jalonnée de débats et de discussions… Le pouvoir de l’époque ne pouvait sans doute pas supporter ce principe de tension incessante. Car sous une allure artistique, les questions touchaient en définitive aux valeurs du faire et du produire, et notamment à celles de la révolution d’alors dans l’industrie…

Des intervenants de notre territoire concernés par le sujet, nous ont fait le plaisir de prolonger le débat sur l’influence du Bauhaus :
Elke MITTMANN, «les suites du Bauhaus en France»
Sophie FÉTRO, « l’école d’Ulm HfG, une continuité contrariée avec le Bauhaus »
Jacqueline FEBVRE, « du Bauhaus aux écoles d’art et de design »

L’expérience de ce Bauhaus a marqué les enseignements artistiques d’une bonne partie du monde. Nos écoles supérieures d’art en ont souvent utilisé les méthodes, les ont critiquées ou ignorées tout autant.

Dans le cadre de ce centenaire, à l’heure de notre révolution du numérique, dans une société conflictuelle qui rebat les cartes du faire, du produire, du vivre ensemble, que reste-t-il de cette réflexion du Bauhaus ?

Les enseignants, Didier Laroque, Laurence Salmon, Gunther Ludwig et les étudiants de l’ÉSAD Orléans sont venus nourrir ces réflexions.

*Pierre-Damien HUYGHE, Professeur émérite à l’Université Paris 1-Panthéon-Sorbonne, fondateur du master « Design et environnements » et du programme « Les formes de l’urbanité ». auteur de nombreux ouvrages dont, Art et industrie : philosophie du Bauhaus, philosophe,
Elke MITTMANN, Docteure en Histoire de l’art et de l’architecture, directrice de la Maison de l’architecture d’Orléans, Enseignante à l’ENSA de Paris-La Villette et l’ENSA de Versailles
Sophie FÉTRO, Maitre de Conférences en design et théorie du design, enseignante en Licence et Master Université Paris 1-Panthéon-Sorbonne, membre du Laboratoire ACTE EA 7539,
Jacqueline FEBVRE, Historienne du design, directrice de l’ÉSAD Orléans
Didier LAROQUE, Docteur en urbanisme, HDR, enseignant à l’ÉSAD Orléans
Laurence SALMON, Journaliste, spécialiste du design, enseignante à l’ÉSAD Orléans
Gunther LUDWIG, Historien du patrimoine, enseignant à l’ÉSAD Orléans

Crédits photos : ÉSAD Orléans/Paul de Lanzac

Portes ouvertes de l’ESAD Orléans 2019

PORTES OUVERTES

Les journées portes ouvertes de l’ESAD Orléans ont eu lieu les 1er et 2 février 2019.

Près de 1000 visiteurs ont répondu présents. Ils ont pu s’interroger sur les concepts de l’art et du design, apprécier les résultats des Grands Ateliers de Janvier, s’informer des spécificités de chaque filière, se renseigner sur nos activités à l’international, découvrir la variété des débouchés à l’issue de nos diplômes, et surtout, se laisser surprendre par l’imagination et la créativité de nos étudiants !

La preuve en image…

 

____________________________________________

Installation réalisée à partir du célèbre fauteuil Wassily par les étudiants de première année pour le centenaire du Bauhaus. Toutes les photos ici.

_____________________________________________

L’École Supérieure d’Art et de Design/ ÉSAD Orléans est un Établissement Public (EPCC) dédié à l’enseignement supérieur artistique. Elle fait partie du réseau des écoles d’art publiques du ministère de la Culture. Elle propose deux filières (design visuel et graphique ; design objet et espace), des parcours spécifiques (notamment en architecture) et délivre des diplômes nationaux : DNA grade Licence (Bac +3, RNCP 2) et DNSEP grade MASTER (bac + 5, RNCP 1).

Comptant une cinquantaine de professeurs et assistants d’enseignements pour près de 300 étudiants, l’ÉSAD Orléans se distingue par sa spécificité design, au sein des enseignements supérieurs artistiques français.

Grands Ateliers de Janvier

Les Grands Ateliers de Janvier, moment incontournable de fin de premier semestre, ont eu lieu du 21 au 25 janvier 2019. Ils se sont adressés à tous les étudiants, toutes options confondues et se sont composés de 14 ateliers permettant à une vingtaine de spécialistes, designers, plasticiens, auteurs, architectes de cerner un sujet dans toutes ses profondeurs et variétés, chacun à sa façon.

L’idée était de se concentrer sur le sujet, de construire une réflexion, trouver une idée, partager un savoir particulier, s’en enrichir. Cette année, la thématique était celle de l’énergie, plus spécifiquement comment produire plus d’énergie avec moins de ressources ?

Avec le soutien du 108, du CCNO, du CDN, Ciclic, du Domaine national de Chambord, du FRAC Centre-Val de Loire, 14 workshops ont été menés :

1. Propédeutique de la joie / Antoine Dufeu
Expérimenter les formes que peut prendre l’écriture numérique et comment celles-ci peuvent sympathiser avec le fond. Voir comment la subjectivité du designer rencontre celle de l’écrivain.

2. Loire carbone, une cartographie carbone inspirée des états de la Loire et de ses abords / François Génot
Questionner la matérialité même des éléments qui constituent le paysage pour en extraire des propriétés graphiques. Le point de départ est la fabrication de fusain à partir des végétaux collectés parmi les végétaux des friches de bord de Loire, comme le saule par exemple.

3. Earth, wind, and fire / Pablo Bras
Penser des solutions légères de captation, de conduite et d’exploitation d’énergies naturelles : le vent, l’eau et le soleil en usant des matières souples pour former des volumes fonctionnels. Trois typologies abordées : les aqueducs, les manches à air et les miroirs concentriques.

4. Act4FuelPoverty / Cédric Carles
Lutter collectivement contre la précarité énergétique chez les étudiants avec un dispositif open-source, auto-construit par les étudiants au fur et à mesure des workshops dans différentes écoles.

5. Performing Genders / Gerard & Kelly
Transmettre le dispositif mis en place dans Reusable Parts/Endless Love, performance présentée au CND Centre national de la danse (Paris) et dans d’autres lieux de spectacle. Il s’agit d’un outil pour détruire les idées reçues en termes de genre et de sexualité.

6. Motif en espace/architecture du temps / Emilie Duserre
Établir un processus de travail dans le but d’éprouver la notion de répétition, de série, de combinaisons et forme combinatoire. S’interroger sur la manière de faire, la question de la reproductibilité, de l’authenticité.

7. Energie : motif, rythme, forme / Benoit Bonnemaison-Fitte dit Bonnefrite
Concevoir de grands formats (certains appelleraient cela des affiches) en utilisant la sérendipité comme outil de conception et également imprimer un maximum de choses en se faisant plaisir.

8. Tenir le vent/Habiller 3m carré de ciel / Claire Boullé
Expérimenter le vent et le cerf-volant, son histoire, ses variétés esthétiques et les pratiques déjà existantes. À partir de son propre vocabulaire formel, chaque étudiant sera convié à s’approprier et à réinventer ce médium.

9. Objets sonores / Pierre Charrié
Concevoir et fabriquer un dispositif qui détourne ou qui s’adapte à un objet existant en lui apportant une dimension sonore ou musicale. Il s’agit de modifier l’expérience de l’utilisateur grâce au son en apportant à l’objet un supplément pratique, fonctionnel, sensoriel et critique.

10. Le projet photographique à l’épreuve du paysage : la mise en oeuvre des idées et des choix / Cyrille Weiner
Expérimenter le cheminement créatif d’un projet photographique en relation avec le territoire des bords de Loire, de sa conception à sa restitution sous la forme d’un projet éditorial.

11. L’art dans l’espace public, le design urbain et la signalétique / Xavier Entzmann dit Eltono / En partenariat avec le Frac Centre-Val de Loire
Proposer une signalétique pour la Biennale d’Architecture d’Orléans, en prenant en compte l’environnement de celle-ci et ses usagers et par le biais d’observations, d’exercices de déambulation et de systèmes de compositions génératifs.

12. Une expérimentation in situ entre l’espace et la lumière / Elise Capdenat et Maryse Gautier
Chercher le chemin qui puisse permettre de retrouver une forme, une existence, une dimension perceptible, du signifiant en utilisant la lumière et l’espace qui sont indissociables tout en les travaillant séparément. Permettre un nouveau regard. Rêver, imaginer des situations spatiales. Créer ce que l’on pourrait nommer « temps suspendu » : qui pourrait être ce temps juste avant qu’il ne soit investit par des artistes comme espace de représentation. Laisser du champ pour un imaginaire.

13. Projet pour Chambord : conception de structures légères et modulaires / Samson Lacoste et Luc Pinsard (Atelier YokYok) / En partenariat avec le Domaine national de Chambord
Engagé dans un travail de veille, de recherches prospectives et de propositions articulant les champs du design et de l’architecture, le temps du workshop est mis à profit pour concevoir des structures « légères », modulaires, sans fondation, pouvant accueillir une trentaine de personnes définissant des espaces dédiés à des activités pédagogiques.

14. Tourné-monté / Sarah Srage
Réaliser un film documentaire court en utilisant le procédé du tourné-monté.
Cette approche permet de confronter un travail d’écriture personnel au réel sans filet, sa spontanéité fait place à l’humour, au poème.

Retrouvez toutes les photos des Grands Ateliers de Janvier 2019 sur notre compte Flickr et le making-of, ci-dessous.

11-15 septembre // Exposition jeunes designers 2018

IMG_20180623_125620

Rendez-vous conte / festival du livre de l’enfance

Retour en images sur les assises, pop-up et livres géants en carton recyclé et recyclable, réalisés par les étudiants de 1ère année,  à l’occasion du Festival Rendez-vous Conte, organisé par Orléans Métropole du 20 au 23 juin 2018 au Théâtre d’Orléans, autour de la notion de « livres à habiter » destinés à des enfants de 2 à 8 ans.

Ce projet a été encadré par Catherine Hospitel, assistée par Nadine Rossin, graphiste, Marlène Bertoux, infographiste, Stéphane Détrez, responsable des prototypage et maquettes.
Assistance à la mise en scène : Gersende Le Blay, jeune diplômée
Organisation du projet ÉSAD Orléans : Catherine Bazin

Carte blanche à l’ÉSAD Orléans dans le cadre de la Nuit Européenne des Musées

En résumé
  • x
  • x
  • x
  • x
Pour aller plus loin


Télécharger
titre du document.

19 Mai // Carte blanche à l’ÉSAD Orléans dans le cadre de la Nuit Européenne des Musées

Pour la seconde année consécutive le Musée des beaux-arts de la ville d’Orléans invite les étudiants de 2e et 3e années en design visuel et graphique à l’École supérieure d’art et de design d’Orléans (ÉSAD), encadrés par Stéphane Pichard et Véronique Jautée, à investir les lieux et dialoguer avec les collections dans le cadre de la Nuit européenne des musées.

Au programme : 22 installations, vidéos, performances et projections.

International Week #1

IW.1 – March 26 > 30

From March 26th to  March 30th 2018, ÉSAD Orléans hosted its first international week. 9 workshops and 2 conferences took place, led by guest designers /lecturers from European and extra European partners schools:

– Elena Elgani // Politecnico de Milano (Italy)
– Juraj Blaško // Academy of Fine Arts and Design in Bratislava (Slovakia)
– Hannu Vanhanen // University of Lapland, Faculty of art and design (Finland)
– Zachi Dinar // Holon academic Institute of technology (Israel)
– Verena Kolm and Karl Stocker // FH Joanneum – Graz (Austria)
– Jasjit Singh // Lund university school of industrial design (Sweden)
– Mikel Arce // University of the Basque country – Faculty of fine arts (Spain)
– Robert Pludra // Faculty of Design Academy of Fine Arts in Warsaw (Poland)
– Ola Kot // Faculty of Design Academy of Fine Arts in Warsaw (Poland)
– Peter Stebbing // Hochschule für Gestaltung in Schwäbisch Gmünd (Germany)

Program of the week