Tous les articles par Marion QUINTIN

Nuit des musées

Nuit des musées | Carte blanche à l’ÉSAD Orléans

Dans le cadre de la Nuit des musées, des étudiants de l’ÉSAD Orléans ont investi le Musée des Beaux-Arts le samedi 18 mai 2019.

De jeunes créateurs/artistes, futurs designers s’interrogent sur la place de la femme, le regard introspectif ou le corps mis à l’épreuve au travail. D’autres questionnent le pli dans le vêtement qui garde une trace de nous, cette maison qui nous habite ou encore ces mots qui chantent dans nos têtes.

Ces projets dialoguent, échangent, et s’inspirent de la collection du Musée des Beaux-Arts d’Orléans. Ils invitent à porter un autre regard sur les artistes qui les précèdent et à entrer en résonance avec notre actualité.

De la rue au musée, Pierre Allain, Lucie Bretonneau, Justine Boudot, Macha Dufour, Leslie Goriot, Cassandre Maret, Mathilde Morel, Daphné Paris, Lucie Sahuquet, Arielle Selvi et Magda Ziembowska scrutent nos gestes, nos mémoires et nos désirs. Ils nous montrent un peu demain.

Liste des projets

Lucie SAHUQUET inscrit au sol des cartels correspondant aux œuvres du musée. Le visiteur marche sur cette connaissance et repart avec une trace de celle-ci.

Justine BOUDOT & Magda ZIEMBOWSKA s’approprient des œuvres présentées au musée, par le dessin et l’écriture, et les replacent dans l’espace de la ville. La rue offre un nouveau contexte et une nouvelle lecture des œuvres exposées, et incite de nouveaux spectateurs à visiter le musée.

Macha DUFOUR réalise une performance mêlant vidéo et dessin. Elle replace les mouvements de sa performance plastique dans l’espace et le temps et porte un regard sur la mise à l’épreuve du corps par le travail, par sa fatigue et son épuisement dans la durée.

Mathilde MOREL réalise un dessin dans le blanc du papier pendant six heures. Des formes architecturales prennent place sous les traces noires du fusain.

Lucie BRETONNEAU questionne le regard porté au quotidien par l’artiste sur lui-même à travers une série d’autoportraits. Ces illustrations sont la représentation protocolaire d’un reflet perçu chaque jour dans une surface miroitante.

Pierre ALLAIN élève une sombre colonne constituée d’enveloppes transparentes empilées les unes sur les autres face à la toile d’Hantai. Chacune contient de la cendre de bois, un dessin et la graine d’une fleur : la Bignone Campsis-Radicans.

Leslie GORIOT questionne la résilience à travers une série de photographies mettant en scène le corps dans l’espace public et matérialisant ces sentiments invisibles, qui nous affectent tous en silence.

Cassandre MARET réalise une partition sonore et visuelle qui génère des mouvements et des déplacements emprunts du quotidien.

Daphné PARIS réalise un dispositif interactif mettant en jeu la lecture à haute voix. Lors de la lecture, une traduction visuelle s’affiche à l’écran par le biais d’une typographie qui réagit graphiquement à deux paramètres sonores : le volume et la fréquence de la voix.

Arielle SELVI réfléchit au pli comme une action qui porte la mémoire d’un geste quotidien, notamment au travers des différents tissus à usage unique présents dans nos vies.

___________________________________

Coordinatrice du projet :
Réjane Lhote, artiste plasticienne, enseignante en dessin/arts plastiques du premier cycle à l’ÉSAD Orléans.

Conception graphique :
Justine Boudot et Magda Ziembowska

 

Art Camp

ART CAMP

Cours d’été 2019

DATES
du lundi 26 août au dimanche 8 septembre 2019

LIEU
ÉSAD Orléans (14, rue Dupanloup ; 45000 Orléans)
et Hôtel Dupanloup, un bâtiment du 17e siècle (meublé par le Studio Makking & Bey)

Art Camp est un programme intensif spécialement conçu pour les étudiants internationaux intégrant une école publique d’art en France. Il a été conçu par les écoles du réseau Grand-Ouest :
École européenne supérieure d’art de Bretagne – Brest, Lorient, Quimper, Rennes
École nationale supérieure d’art de Bourges
École supérieure d’art et design Le Havre-Rouen
École supérieure d’art et de design d’Orléans
École supérieure d’art et de design Tours, Angers, Le Mans
école supérieure d’art & médias de Caen/Cherbourg

Avant la rentrée, améliorez vos connaissances en français tout en développant votre créativité !

PROGRAMME
• Cours intensifs de français (3h par jour) avec des professeurs de l’Institut de Français de l’Université d’Orléans (label Qualité FLE) à l’Hôtel Dupanloup
• Workshop (3h par jour) animés par des enseignants artistes de l’ÉSAD Orléans
• Des visites culturelles en Région Centre‑Val de Loire (FRAC Centre et Centre d’art d’Amilly)
• Une journée au Festival international des Jardins de Chaumont-sur-Loire
• Une journée culturelle à Paris
• Deux semaines d’immersion dans une famille d’accueil française

Découvrez l’emploi du temps en détails ICI.

TARIF
Forfait tout compris de 600 euros comprenant les cours de français, les workshops, les visites culturelles, le logement en famille d’accueil et les repas.

INSCRIPTION
• Remplissez le formulaire d’inscription en ligne
• Envoyez un acompte de 320 euros à l’ÉSAD Orléans par virement bancaire, en précisant :
Domiciliation bancaire : Banque de France
Titulaire du compte : Trésorerie municipale Orléans Métropole
Objet du virement : ESAD23500 / ART CAMP / nom du participant
IBAN : FR61 3000 1006 15C4 5100 0000 056
BIC : BDFEFRPPCCT
• Envoyez votre preuve de paiement à l’adresse suivante : international@esad-orleans.fr
• Les 280 euros restants seront à payer directement à votre famille d’accueil

LES INSCRIPTIONS SONT CLOSES

CONTACT
ÉSAD Orléans
14 rue Dupanloup | 45000 Orléans
+33 (0)2 38 79 22 37
international@esad-orleans.fr

Crédits photos : Hôtel Dupanloup / FRAC Centre / Centre d’art Les Tanneries

Festival inopiné

LIEU
Campo Santo
École Supérieure d’Art de Design d’Orléans
14, rue Dupanloup ; 45000 Orléans

DATES
5-19 avril 2019

PROGRAMME

Vendredi 5 avril
15h – OUVERTURE DU FESTIVAL
20h30 – PERFORMANCE CIRCASSIENNE ET CORPORELLE DE VICTORIA BELEN-MARTINEZ ET DES ETUDIANTS

Samedi 6 avril
15h-16 h – MANIFESTE
Débat à la Bulle environnement « Qu’est-ce, pour vous, pour nous, qu’une école d’art et de design, hier, aujourd’hui et demain? »
17h – PERFORMANCE DE MUSIQUE ÉLECTRONIQUE
« 01ic » / live de musique électronique lo-fi ambient.

CONTACT
École Supérieure d’Art de Design d’Orléans
14, rue Dupanloup ; 45000 Orléans
communication@esad-orleans.fr

L’interrogation sur « ce design en école d’art » se poursuit pendant un festival inopiné sur le site du Campo Santo.

UN FESTIVAL INOPINÉ ?
De la légèreté à l’énergie, l’école réfléchit à son état, à celui de la société, à son rôle d’apporteur d’idées par l’imagination, l’expérimentation et la création…

Ce festival inopiné sera le résultat d’une semaine intensive autour de deux projets :

International Week #2 – Design ensemble
L’ÉSAD sera à l’heure internationale avec sa seconde édition de la International Week. Onze intervenants-pédagogues provenant du réseau de nos écoles partenaires à l’international construiront avec les étudiants sur le thème « design ENSEMBLE »…
Plus d’infos : www.esad-orleans.fr/semaine-internationale

Manifeste sur le Campo Santo
L’ÉSAD sollicite des contributions variées de tout l’écosystème culturel de la Métropole. Sont invités aux côtés de nos étudiants, des artistes et des designers, le CDNO, le CCNO, le Musée des Beaux-Arts, le Domaine national de Chambord, l’ENSAPVS et d’autres structures culturelles.

Les projets seront montés avec différents artistes :
• des architectures légères avec le collectif YokYok pour le Domaine national de Chambord
• des moulages avec Ugo Schiavi, pour le Musée des Beaux-Arts
• une cinquième façade avec Éric Verrier et Olivier Soulerin
• une végétation avec Giulio Giorgi
• des échauffements dans la Bulle-Environnement du CCNO* et une conférence par le chorégraphe Jefta Van Dinther

La Bulle-Environnement du CCNO* se posera sur la pelouse du Campo Santo pour accueillir des créations et des spectacles, des moments de repos, des mini-débats.

Tous contribueront à des productions « miraculeuses », reflet d’une création vivante et prospective du 21e siècle… Cette variété montrera la richesse des modes de conception dans une école d’art, la part d’imagination, de techniques, d’artisanat, de bricolage, d’ingénierie…

Place à la création !

_____________
Scénographie générale
Éric Verrier
Conseillers Olivier Soulerin — Clothilde Liot
assistés par Fanny Ehl
Et les Gens géniaux (Dayoung Chung, Léa Genovese, Gersende Le Blay)
Et tous les étudiants

Conception graphique
Oriane Dalles, Candice Darriet-Tallard, Justine Boudot, Prune Thibeault

Commissariat
Jacqueline Febvre, directrice de l’ÉSAD Orléans
Et toutes les équipes de l’ÉSAD Orléans

 

*La Bulle-Environnement © 1965 – 2018 François Dallegret
Maîtrise d’oeuvre : François Perrin, architecte, en collaboration avec la direction technique du Centre Chorégraphique National d’Orléans.
Production et maîtrise d’ouvrage : Centre Chorégraphique National d’Orléans.
Modélisation et construction Luc Boissinot, Julien Fleureau, Entreprise Ze Com
Avec le soutien du Ministère de la Culture et de la Communication — D.G.C.A. — D.R.A.C du Centre-Val de Loire, la Région Centre-Val de Loire, la Ville d’Orléans et l’aimable contribution de Performa – New York

Centenaire du Bauhaus

Conférence & Débats

À l’occasion du centenaire du Bauhaus, l’ÉSAD Orléans a reçu Pierre-Damien Huyghe le mercredi 6 mars 2019,  pour une conférence suivie d’un débat nourri par différentes interventions.

Pierre-Damien HUYGHE*, «entre économie et politique : bâtir»

Malgré une aventure courte et tourmentée (1919 à 1933 date de sa fermeture par les nazis), l’école du Bauhaus a marqué l’histoire de la création au XXe siècle. On sait combien le Bauhaus a été une institution créative. On sait aussi que son histoire a été jalonnée de débats et de discussions… Le pouvoir de l’époque ne pouvait sans doute pas supporter ce principe de tension incessante. Car sous une allure artistique, les questions touchaient en définitive aux valeurs du faire et du produire, et notamment à celles de la révolution d’alors dans l’industrie…

Des intervenants de notre territoire concernés par le sujet, nous ont fait le plaisir de prolonger le débat sur l’influence du Bauhaus :
Elke MITTMANN, «les suites du Bauhaus en France»
Sophie FÉTRO, « l’école d’Ulm HfG, une continuité contrariée avec le Bauhaus »
Jacqueline FEBVRE, « du Bauhaus aux écoles d’art et de design »

L’expérience de ce Bauhaus a marqué les enseignements artistiques d’une bonne partie du monde. Nos écoles supérieures d’art en ont souvent utilisé les méthodes, les ont critiquées ou ignorées tout autant.

Dans le cadre de ce centenaire, à l’heure de notre révolution du numérique, dans une société conflictuelle qui rebat les cartes du faire, du produire, du vivre ensemble, que reste-t-il de cette réflexion du Bauhaus ?

Les enseignants, Didier Laroque, Laurence Salmon, Gunther Ludwig et les étudiants de l’ÉSAD Orléans sont venus nourrir ces réflexions.

*Pierre-Damien HUYGHE, Professeur émérite à l’Université Paris 1-Panthéon-Sorbonne, fondateur du master « Design et environnements » et du programme « Les formes de l’urbanité ». auteur de nombreux ouvrages dont, Art et industrie : philosophie du Bauhaus, philosophe,
Elke MITTMANN, Docteure en Histoire de l’art et de l’architecture, directrice de la Maison de l’architecture d’Orléans, Enseignante à l’ENSA de Paris-La Villette et l’ENSA de Versailles
Sophie FÉTRO, Maitre de Conférences en design et théorie du design, enseignante en Licence et Master Université Paris 1-Panthéon-Sorbonne, membre du Laboratoire ACTE EA 7539,
Jacqueline FEBVRE, Historienne du design, directrice de l’ÉSAD Orléans
Didier LAROQUE, Docteur en urbanisme, HDR, enseignant à l’ÉSAD Orléans
Laurence SALMON, Journaliste, spécialiste du design, enseignante à l’ÉSAD Orléans
Gunther LUDWIG, Historien du patrimoine, enseignant à l’ÉSAD Orléans

Crédits photos : ÉSAD Orléans/Paul de Lanzac

International Week #1

IW.1 – March 26 > 30

From March 26th to  March 30th 2018, ÉSAD Orléans hosted its first international week. 9 workshops and 2 conferences took place, led by guest designers /lecturers from European and extra European partners schools:

– Elena Elgani // Politecnico de Milano (Italy)
– Juraj Blaško // Academy of Fine Arts and Design in Bratislava (Slovakia)
– Hannu Vanhanen // University of Lapland, Faculty of art and design (Finland)
– Zachi Dinar // Holon academic Institute of technology (Israel)
– Verena Kolm and Karl Stocker // FH Joanneum – Graz (Austria)
– Jasjit Singh // Lund university school of industrial design (Sweden)
– Mikel Arce // University of the Basque country – Faculty of fine arts (Spain)
– Robert Pludra // Faculty of Design Academy of Fine Arts in Warsaw (Poland)
– Ola Kot // Faculty of Design Academy of Fine Arts in Warsaw (Poland)
– Peter Stebbing // Hochschule für Gestaltung in Schwäbisch Gmünd (Germany)

Program of the week